Une aventure d'Henri

Une aventure d'Henri ! La BD ouvertement surréaliste et délicieusement absurde de l'homme qui mettait des virus informatique qui faisaient planter les photocopieuses IBM. (ou : la preuve que l'auteur avait du temps à perdre au lycée et à la fac).

19 juillet 2012

Aventures d'Henri - Episode 5


Voici l'épisode 5 des aventures d'Henri !



Alors que Henri vantait les mérites des veaux littuaniens de chasteté, il vit un prof d'éco en BTS force de vente qui lui sussura doucement à l'oreille :


- Ensemble, pensons l'électro-ménager du 21ème siècle !


"Puis-ce que c'est comme ça, j'joue pu !" répondit Henri, et il s'exécuta. En effet...


Henri compara avec application une maquette vantant les mérites du CROUS puis s'assit devant un plateau d'apéricubes.


Alors, Henri se leva brusquemment et se mit à faire des galipettes en direction d'une librairie où il pourrait acheter France-Soir. Quand tout à coup...


Deux militants "anti-cancer" se ruèrent sur Henri pour donner un sens à leur orientation, Henri mis les choses au clair :


"Wouaouh ! Ils sont trop cools vos chapeaux, j'veux l'même!" Les deux interlocutteurs s'impatientèrent...


Sensibles à l'humour d'Henri, les deux militants le convièrent à venir avec eux acheter un cadre japonais édité par Sony.


Henri répondit : "Je vous emmerde, et je rentre à ma maison" et partit en mengeant un finger.


Arrivé dans cette ancienne base soviétique, Henri demanda l'addition à un guerrier Otaïtien aux tendances ovipares.


Le lendemain, Henri se reveilla à la frontière entre l'Islande monarchique et l'Islande anarchique : il tint ces paroles qui restèrent à jamais dans les annales :


"Les colloques de Commerce force de vente ne sont vraiment pas fait pour les amateurs de musculature du dos !

- FIN. -

Posté par l'auteur à 02:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Aventures d'Henri - Episode 5

    Critique de l'épisode

    Nous avons à faire à un épisode des "Aventures d'Henri" dont le texte dans le plus pur style classique contraste habilement avec les dessins qui eux rappellent clairement le mouvement baroque teinté d'un soupson de modernisme. Le tout est sublimé par une touche très personnelle d'un auteur tout simplement inimitable. Le résultat est une oeuvre exceptionnelle à coté de laquelle il ne faut pas passer !

    Posté par Schau_Mal, 01 décembre 2004 à 13:50 | | Répondre
  • Le guerrier Otaïtien est quand même le plus réussi.

    Posté par Alexios, 03 décembre 2004 à 21:02 | | Répondre
  • c est absolument stupéfiant tout ça

    Posté par neuneux, 20 février 2005 à 16:30 | | Répondre
Nouveau commentaire